Actualités
Nouvelles du Monde

Alors que l’Europe entre dans l’été, l’UE prévoit de délivrer des passeports pour coronavirus Nouvelles sur le coronavirus pandémique


Alors que les pays dépendants du tourisme ont salué cette décision, d’autres préviennent que de tels certificats devraient être délivrés au fur et à mesure que d’autres sont vaccinés.

Alors que l’Europe se prépare à entrer dans l’été et que les pays dépendants du tourisme attendent impatiemment le retour des visiteurs, l’instance dirigeante de l’Union européenne a présenté une proposition visant à permettre à 450 millions d’habitants de l’Union – avec ou sans vaccination – de se déplacer librement dans 27 pays. en quelques mois.

Le plan, qui sera discuté la semaine prochaine lors d’un sommet des dirigeants de l’UE, envisage la création de certifications de vaccins pour faciliter les déplacements d’un pays à l’autre, d’un État membre à un autre.

«Nous voulons tous que la saison touristique commence. Nous ne pouvons pas nous permettre de perdre une autre saison », a déclaré la vice-présidente de la Commission européenne, Vera Jourova, à la radio publique tchèque. «Le tourisme, ainsi que la culture et d’autres secteurs dépendants du tourisme ont été durement touchés. On parle de dizaines de millions d’emplois. « 

Le sujet a été débattu pendant des semaines et s’est avéré être un facteur de division.

L’industrie du tourisme et les pays d’Europe du Sud dépendants du tourisme, tels que la Grèce et l’Espagne, ont incité à l’adoption de cette mesure, qui pourrait aider à éviter les exigences de mise en quarantaine et de test de la pandémie.

Mais certains États membres, dont la France, disent qu’il serait trop tôt et discriminatoire d’introduire de telles cartes, car jusqu’à présent, la majorité des citoyens de l’UE n’ont pas encore accès aux vaccins.

Plusieurs journalistes ont tweeté une image de ce à quoi ressemblerait le certificat – essentiellement un code QR sur son appareil mobile pour une numérisation facile dans les aéroports.

Selon les données compilées par le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies, moins de 5% des Européens ont été entièrement vaccinés dans un contexte de ralentissement de la production et de l’approvisionnement en vaccins. Cependant, la Commission européenne reste convaincue qu’elle pourra atteindre son objectif de 70% de la population adulte de l’UE vaccinée d’ici la fin de l’été.

Pour assurer la cohésion de tous les États membres, la commission propose que leurs soi-disant certifications vertes numériques, qui seront gratuites, soient transmises aux résidents de l’UE, qui peuvent attester.ont été vaccinés, mais aussi à ceux qui testent négatifs pour le virus ou ont des preuves qu’ils en ont récupéré.

«La vaccination ne sera pas une condition préalable au voyage», a déclaré le comité. «Tous les citoyens de l’UE ont le droit fondamental de voyager librement au sein de l’UE et cela s’applique indépendamment du fait qu’ils aient été vaccinés ou non. Les certificats verts numériques faciliteront l’exercice de ce droit, également par le biais de certificats de test et de récupération.

Le Premier ministre grec Kyriakos Mitsotakis a déclaré que le certificat « aidera à stimuler le tourisme et les économies qui en dépendent fortement » tandis que l’industrie aéronautique européenne a exhorté les gouvernements de l’UE à faire en sorte que les cartes entrent en jeu à temps pendant la haute saison touristique.

La Commission a proposé que tout le caoutchouc produit par l’Autorité pharmaceutique européenne soit automatiquement reconnu, mais a également proposé aux gouvernements la possibilité d’inclure d’autres vaccins, tels que celui de Spoutnik, de Russie ou de Chine, Sinovac, qui n’a pas reçu l’autorisation du marché de l’UE.

La Commission européenne garantit qu ‘ »un très haut niveau de protection des données sera garanti » et affirme que les certificats seront délivrés au format numérique pour être affichés sur un smartphone ou sur papier.

Les responsables de l’UE espèrent également que le certificat de vaccin persuadera les États membres d’adopter des restrictions de voyage pour ralentir le taux de nouvelles infections afin de démanteler leurs mesures. L’exécutif de l’UE avait précédemment averti six pays que leurs restrictions de voyage, qui en Belgique interdisent les voyages inutiles, pourraient saper le principe fondamental de la libre circulation de l’UE et causer des dommages au marché commun.

La commission a déclaré que les certificats seront suspendus lorsque l’Organisation mondiale de la santé déclarera la fin de la pandémie COVID-19.

Si elle est acceptée par les dirigeants de l’UE, la proposition devra être approuvée par les législateurs de l’UE pour entrer en vigueur.





Source link

Laissez un commentaire