Actualités
Actualités Business

BNP Paribas propose de racheter tous les partenaires d’Exane


BNP Paribas a proposé de racheter les 50% restants dans la société d’investissement Exane qu’ils ne possèdent pas encore, un accord qui contribuera à propulser la banque française à devenir l’une des principales sociétés de capital-investissement en Europe.

Cette décision intervient après que BNP a acquis les principales activités électroniques et de courtage de Deutsche Bank il y a deux ans. Cela fait partie d’une stratégie plus large visant à renforcer le prêteur basé à Paris en tant que force dominante dans la banque d’investissement européenne et face aux poids lourds de Wall Street.

Yann Gérardin, responsable des services bancaires aux entreprises et institutionnels chez BNP, a déclaré au Financial Times: «L’idée est, sinon numéro un, d’être l’une des trois premières franchises actions en Europe. « Si nous n’étions pas reconnus comme l’un des principaux acteurs boursiers trois ou quatre ans plus tard, ce serait décevant. »

Création de BNP Les revenus des opérations sur titres à revenu fixe, matières premières et devises ont été cinq fois plus élevés que les revenus des actions et des principaux services de courtage l’an dernier. Bien qu’elle soit l’une des plus grandes sociétés à revenu fixe d’Europe, ses opérations boursières ont été entraînées par ses concurrents.

Cet accord obligera BNP à acquérir les partenaires qui détiennent l’autre moitié de l’activité Exane. BNP espère obtenir l’approbation des régulateurs et des actionnaires au deuxième trimestre, l’accord prenant fin cet été.

Gérardin dit qu’il souhaite que BNP achever l’intégration d’Exane l’année prochaine.

BNP et Exane ont noué un premier partenariat il y a 17 ans, axé sur la recherche actions et dans lequel BNP a externalisé son pôle titres en numéraire. Les deux entreprises ont également coopéré à des transactions sur les marchés boursiers.

L’opération réintroduira le trading d’actions au comptant en interne, avec les gestionnaires d’actifs et les dérivés d’Exane.

Exane, qui emploie 850 salariés répartis dans neuf bureaux dans le monde, a réalisé un bénéfice net de 21,9 millions d’euros en 2019.

Nicolas Chanut, directeur général d’Exane, a déclaré: «Nos équipes se réjouissent de travailler plus étroitement avec nos collègues de BNP Paribas sur les marchés mondiaux, le commerce électronique, les services de base, les produits dérivés sur actions et les marchés actions pour mieux servir les clients dans le monde».

BNP et Exane n’ont pas divulgué les termes de l’acquisition proposée.

Gérardin a déclaré que le rachat d’Exane était « la prochaine étape logique » après le transfert des activités de Deutsche Bank. L’année dernière, BNP a déclaré qu’il cherchait à remplacer Goldman Sachs en tant que l’un des meilleurs les trois premiers courtiers mondiaux pour les hedge funds et remplacent Barclays alors que les acteurs dominent.



Source link

Laissez un commentaire