Actualités
Actualités Business

Des pirates informatiques attaquent Apple et demandent une rançon de 50 millions de dollars, et divulguent le design d’un nouveau MacBook.

Des pirates informatiques attaquent Apple et demandent une rançon de 50 millions de dollars, et divulguent le design d’un nouveau MacBook.

Un groupe de pirates russes extorque à Apple la somme de 50 millions de dollars, après avoir obtenu les schémas de plusieurs de ses futurs produits. Le groupe a publié la preuve de la fuite de données sur le dark web quelques heures avant l’événement de printemps d’Apple en début de semaine.

Baptisé REvil, le groupe de pirates a obtenu ces données confidentielles par le biais d’une cyberattaque contre l’un des fabricants de MacBooks et d’autres produits Apple. La cible était une société basée à Taiwan, Quanta, qui a également confirmé la fuite de données dans un rapport de Bloomberg.

Les auteurs de la menace ont d’abord tenté d’extorquer à Quanta les données perdues. Lorsque Quanta a refusé de payer pour récupérer les données volées, les pirates ont décidé de s’en prendre à son plus gros client, Apple. Le groupe a révélé son intention dans un message posté sur un portail du dark web, comme l’a repéré The Record dans un rapport.

C’est alors que REvil a commencé à publier les images volées des produits Apple. Le groupe a posté 21 captures d’écran représentant des schémas de l’iMac nouvellement sorti, qui n’avaient pas été rendus publics avant le lancement. Cette publication témoigne de la légitimité des données volées.

Outre l’iMac, les images postées à ce jour comprennent également des schémas de fabrication du MacBook Air M1 lancé l’année dernière ainsi qu’un ordinateur portable non commercialisé par Apple. Les captures d’écran affichent également des avertissements sur les pages : « Ceci est la propriété d’Apple et doit être rendu », ce qui signifie que les schémas appartiennent bien à Apple.

Le groupe de pirates a menacé de publier de nouvelles données chaque jour jusqu’à ce que la rançon de 50 millions de dollars leur soit versée par Apple ou Quanta. Le groupe tente d’obtenir la rançon d’ici le 1er mai.

Pas seulement Apple

Outre Apple, Quanta Computer a une longue clientèle qui comprend certains des plus grands noms de l’industrie des ordinateurs portables. Il s’agit notamment de HP, Dell, Microsoft, Toshiba, LG, Lenovo, etc.

Dans son post sur le dark web, REvil a laissé entendre qu’il était en possession de données d’autres entreprises. « Notre équipe négocie la vente de grandes quantités de dessins confidentiels et de gigaoctets de données personnelles avec plusieurs grandes marques », ont écrit les opérateurs de REvil.

L’ampleur exacte de la cyber-attaque et de la fuite de données qui s’en est suivie n’est pas encore connue.

Source

Laissez un commentaire