Actualités
Nouvelles du Monde

Génération menacée parce que COVID interfère avec le développement des enfants: UNICEF | Actualités sur les droits des enfants


L’agence des Nations Unies a déclaré que les écoles étaient fermées, que la pauvreté augmentait, que les mariages forcés et la dépression faisaient partie des facteurs aggravant le problème.

L’UNICEF a averti que les indicateurs mesurant la croissance des enfants et des adolescents ont tous deux reculé après un an de pandémie, un pas en arrière qui risque de nuire à une génération.

L’Agence des Nations Unies pour l’enfance a déclaré jeudi que les écoles étaient fermées, que la pauvreté croissante, les mariages forcés et la dépression étaient parmi d’autres facteurs qui compromettaient le développement des adolescents.

Henrietta Fore, directrice exécutive de l’UNICEF, a déclaré dans un communiqué publié exactement un an après la classification de l’Organisation mondiale de la santé: «Le nombre d’enfants affamés, isolés, maltraités, inquiets de la sédimentation, de la pauvreté et des mariages forcés a augmenté. COVID-19 en tant que pandémie.

«Leur accès à l’éducation, à la socialisation et aux services essentiels, notamment la santé, la nutrition et la protection, a diminué. Les signes que les enfants souffriront de blessures dues à une pandémie dans les années à venir sont indéniables », a déclaré Fore dans le communiqué.

Face à ces effets «désastreux», Fore exhorte les enfants à être placés «au cœur des efforts de relèvement», notamment en «donnant la priorité aux écoles dans les plans de réouverture».

Des chiffres inquiétants

L’UNICEF a cité une série de chiffres inquiétants à l’appui des propos de Fore.

Alors que la pandémie a causé une perte dévastatrice pour les personnes âgées, les enfants et adolescents de moins de 20 ans représentent 13% des 71 millions d’infections à coronavirus signalées dans 107 pays qui fournissent des données spécifiques sur l’âge.

Dans les pays en développement, les prévisions montrent une augmentation de 15% de la pauvreté infantile.

L’UNICEF affirme que les écoles de 168 millions d’élèves dans le monde sont fermées depuis près d’un an et qu’un tiers de ces élèves n’ont pas accès à l’éducation en ligne. [Reuters]

Six à sept millions d’enfants supplémentaires pourraient être sous-alimentés d’ici 2020, une augmentation de 14% pourrait entraîner plus de 10000 décès par mois, principalement en Afrique subsaharienne et en Asie du Sud.

Pour 168 millions d’élèves dans le monde, les écoles sont fermées depuis près d’un an. Un tiers de ces étudiants n’ont pas accès à l’éducation en ligne.

En raison des fermetures d’écoles et de la détérioration des conditions économiques, la pandémie pourrait également entraîner le mariage de 10 millions d’enfants d’ici 2030, soit une augmentation de 100 millions de filles déjà considérées à risque de mariage à ce moment-là.

Au moins un enfant ou adolescent sur sept a passé la majeure partie de l’année passée sous l’interdiction de la porte et fait face à une anxiété, une dépression et un isolement croissants.

Le coronavirus a également conduit à la suspension des campagnes de vaccination contre d’autres maladies – à commencer par la rougeole – dans 26 pays, augmentant les menaces pour la santé des personnes non vaccinées.





Source link

Laissez un commentaire