Actualités
Sports

Le policier de Los Angeles qui a posté une lettre à LeBron James révèle pourquoi il l’a fait.

Le policier de Los Angeles qui a posté une lettre à LeBron James révèle pourquoi il l’a fait.

Deon Joseph a demandé une rencontre avec James dans une lettre ouverte qui est devenue virale.


Un policier de Los Angeles dont la lettre ouverte à LeBron James suite à la fusillade de Ma’Khia Bryant est devenue virale a expliqué dans une interview exclusive avec Fox News ce qui l’a poussé à la poster.

« J’étais LeBron James avant de devenir policier », a déclaré Deon Joseph, un vétéran de 24 ans du département de police de Los Angeles.

« Je ne voulais pas du tout être un policier. Étant jeune et afro-américain et ayant grandi à la fin des années 80 et dans les années 90, qui étaient des périodes très violentes et turbulentes, je pensais que la police était fondamentalement notre ennemi naturel », a déclaré Joseph. « C’est presque comme un rite de passage – si vous êtes afro-américain, vous devez détester la police ».

Cependant, n’ayant aucune autre perspective d’emploi, Joseph a choisi de rejoindre la police de Los Angeles après la fermeture de l’entreprise familiale suite aux émeutes de Rodney King.

« Je menais ce combat intérieur avec ma négritude. ‘Est-ce que je trahissais mon peuple?’ Et bien sûr, la réponse était non. »

« Une fois que j’ai rejoint l’académie, tous les stéréotypes dont j’étais nourri sur la police ont en quelque sorte disparu », a déclaré Joseph à Fox News.

Après que James ait posté un tweet visant un officier de police de Columbus, Ohio, impliqué dans la mort de Bryant, Joseph a répondu par une missive sur Facebook adressée à la star de la NBA.

Joseph, un officier supérieur qui a passé les 15 dernières années de sa carrière dans le quartier de Skid Row, a déclaré que son objectif en rédigeant le post était de faire passer le message que deux hommes, aux extrémités opposées d’un spectre, pouvaient s’asseoir ensemble et s’écouter.

« Nous devons arrêter le tribalisme et la déshumanisation de l’autre », a-t-il insisté.

Il a également découragé toute colère dirigée vers James en réponse à son message.

« Il est aussi une victime, tout comme je l’ai été », a déclaré Joseph à propos de la star de la NBA. « Si je n’étais pas policier et que tout ce que je voyais dans les médias 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, c’était ‘La police déteste les Noirs’, ‘La police s’en prend aux personnes de couleur’, je ressentirais probablement la même chose. »

Il a souligné l’importance de se rappeler que les policiers ne sont que des personnes, dont la grande majorité est décente.

« Nous sommes des êtres humains qui ont affaire à des êtres humains et cela ne va pas toujours être parfait ou joli. »

Source

Laissez un commentaire