Actualités
Nouvelles du Monde

Le prince bahreïnite du mont Everest explore le «cadeau» du vaccin COVID | Nouvelles sur le coronavirus pandémique


Le Népal enquête sur la manière dont le cheikh Mohamed Hamad Mohamed Al Khalifa a introduit 2 000 doses de vaccin dans le pays sans autorisation préalable.

Le Népal enquête sur le fait qu’un prince bahreïni prévoyant de gravir le mont Everest a apporté 2000 doses de vaccin contre le coronavirus dans le pays sans approbation préalable, ont déclaré les autorités.

Le cheikh Mohamed Hamad Mohamed Al Khalifa, qui s’est envolé pour Katmandou lundi, prévoyait de faire don de photos d’AstraZeneca dans un village, selon l’ambassade du Népal à Bahreïn.

«Il a été livré sans remplir les formalités requises et le consentement préalable de notre bureau. Nous enquêtons et nous déciderons s’il peut être utilisé ou non », a déclaré mercredi Santosh KC, porte-parole de la Drug Administration du Vietnam, à l’agence de presse AFP.

Sur cette photo du 15 mars 2021, le cheikh Mohamed Hamad Mohamed Al Khalifa, troisième en partant de la droite, arrive à l’aéroport international de Tribhuvan à Katmandou [Nishant S Gurung/AFP]

Le groupe du prince, y compris des membres de la Garde royale bahreïnite, retournera au Népal après avoir grimpé 8 163 mètres (26 781 pieds) de haut Manaslu et 6 199 mètres (20 075 pieds) de haut Lobuche en octobre.

À cette époque, il y avait une interdiction des touristes étrangers en raison de la pandémie, mais le Népal a fait une exception et a accordé des permis à l’équipe du prince.

Le Népal a maintenant ouvert ses frontières aux alpinistes, et le prince et son équipe ont été parmi les premiers à venir sur l’Everest cette année après que le virus a disparu la saison dernière au sommet de la plus haute montagne du monde.

Sur cette photo du 15 mars 2021, le cheikh Mohamed Hamad Mohamed Al Khalifa, cinquième en partant de la gauche, photographié à son arrivée à l’aéroport international de Tribhuvan à Katmandou [Nishant S Gurung/AFP]

La pandémie est un coup dévastateur pour des milliers de personnes au Népal, des guides touristiques aux hôteliers, qui dépendent de l’alpinisme pour vivre.

Les grimpeurs sont actuellement en quarantaine pendant sept jours et présentent un test négatif avant de quitter leur expédition.

Le Népal a commencé sa série de vaccinations en janvier après avoir reçu un million de doses de vaccin AstraZeneca de l’Inde voisine.





Source link

Laissez un commentaire