Actualités
Actualités Business

L’UE prépare une action en justice contre AstraZeneca en raison de la pénurie de vaccins.

L’UE prépare une action en justice contre AstraZeneca en raison de la pénurie de vaccins.

LONDRES – L’Union européenne prépare une action en justice contre AstraZeneca en raison de l’insuffisance des livraisons de son vaccin contre le coronavirus, selon quatre personnes au fait du dossier.

L’Union européenne et le géant pharmaceutique ont été en désaccord à plusieurs reprises cette année. La société anglo-suédoise AstraZeneca a déclaré qu’elle n’avait pas pu livrer autant de vaccins que l’Union européenne le souhaitait, tant au premier qu’au deuxième trimestre. Cela a retardé le déploiement des vaccins Covid-19 dans les 27 pays de l’UE.

La Commission européenne, le bras exécutif de l’UE, a informé les 27 ambassadeurs européens lors d’une réunion mercredi qu’elle envisageait une action en justice contre AstraZeneca pour ces problèmes de livraison, ont déclaré jeudi à CNBC quatre fonctionnaires de l’UE, qui n’ont pas souhaité être nommés en raison du caractère sensible de la question. Politico a été le premier à faire état du projet de la Commission mercredi dernier.

« La Commission veut agir rapidement. C’est une question de jours », a déclaré l’un des responsables à CNBC par téléphone, ajoutant que les ambassadeurs avaient apporté un « large soutien » à l’action en justice.

Le même fonctionnaire a expliqué qu’il n’y avait que « quelques questions juridiques » à examiner avant que la procédure ne soit lancée.

Un deuxième fonctionnaire a déclaré que la commission prend cette mesure parce qu’elle veut s’assurer que les prochaines livraisons répondent aux attentes.

Contacté par CNBC jeudi, un porte-parole de la Commission européenne a déclaré : « Ce qui importe, c’est que nous garantissions la livraison d’un nombre suffisant de doses, conformément aux engagements antérieurs de l’entreprise. »

« Avec les États membres, nous examinons toutes les options pour que cela se produise », a déclaré le même porte-parole, sans confirmer ou infirmer qu’une action en justice était envisagée.

En mars, la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, avait exprimé sa déception à l’égard d’AstraZeneca lors d’une conférence de presse, déclarant que « AstraZeneca a malheureusement sous-produit et sous-livré. Et cela a douloureusement, bien sûr, réduit la vitesse de la campagne de vaccination. »

À l’époque, M. von der Leyen avait déclaré que le bloc attendait 70 millions de doses de la firme au deuxième trimestre, contre 180 millions initialement prévus.

En février, le PDG d’AstraZeneca, Pascal Soriot, avait déclaré aux législateurs européens que les faibles rendements des usines de production européennes étaient à l’origine des retards.

Un porte-parole de la société pharmaceutique a déclaré jeudi à CNBC : « AstraZeneca n’a pas connaissance d’une quelconque procédure judiciaire et continue de mener des discussions régulières sur l’approvisionnement avec la Commission et les États membres. »

Source

Laissez un commentaire