Actualités
Santé

Qu’arrive-t-il à votre corps lorsque vous mangez du concombre?

Qu’arrive-t-il à votre corps lorsque vous mangez du concombre?

Aliment de base des salades, des plateaux de crudités et des cornichons, le concombre est l’un de nos légumes non-végétaux préférés. (C’est parce que, botaniquement parlant, les concombres sont en fait des fruits. Et encore plus techniquement parlant, ce sont des baies).

Bien qu’il soit l’un des légumes préférés des fans, le concombre est souvent négligé en tant que super aliment. Alors que certains fruits et légumes regorgent d’antioxydants, de composés bioactifs et de micro et macronutriments, les concombres sont, pour le moins, relativement ennuyeux. Mais cela ne veut pas dire que leur consommation n’est pas bénéfique pour votre santé. En fait, vous serez peut-être surpris de découvrir certains des effets secondaires tout à fait inattendus de la consommation de ce fruit. Poursuivez votre lecture pour en savoir plus sur les effets du concombre sur votre organisme. Pour en savoir plus sur la façon de manger sainement, ne manquez pas les 7 aliments les plus sains à consommer dès maintenant.

Tu vas t’hydrater.

Les concombres sont composés d’environ 95 % d’eau, soit 114 grammes d’eau pour 120 grammes de concombre solide, selon les données de l’USDA. Ils constituent également une petite source de deux électrolytes, le potassium et le magnésium. Une tasse de concombres fournit 4 % de la valeur quotidienne de chacun de ces électrolytes. Grignotez des concombres seuls pour vous hydrater ou mangez-les avec une trempette au yaourt pour une bouchée rafraîchissante et riche en protéines.

Vous obtiendrez une solide dose de vitamine K.

Ce légume riche en eau est considéré comme une « bonne » source de vitamine K : une vitamine liposoluble qui joue un rôle clé dans la synthèse des protéines, la coagulation du sang et la croissance osseuse, selon le National Institutes of Health. Une tasse de concombre fournit une quantité impressionnante de 17 % de la valeur quotidienne de ce nutriment, avec près de 20 microgrammes par portion. En plus des concombres, les légumes à feuilles vertes comme les épinards, le chou frisé et le brocoli sont d’autres bonnes sources de vitamine K.

Il peut vous aider à perdre du poids.

Le concombre est l’un des légumes les moins caloriques que l’on puisse manger, avec seulement 18 calories par tasse. Avec un nombre de calories aussi faible et une teneur en eau élevée, vous pouvez manger une quantité importante de concombres tout en consommant peu de calories mais en vous rassasiant, ce qui est utile pour maintenir votre poids. C’est pourquoi le concombre est un favori dans beaucoup de nos idées de collations saines.

Vous pouvez réduire votre risque de cancer de la prostate.

Les concombres sont une bonne source d’un flavonoïde alimentaire appelé fisétine, dont les premières recherches ont montré qu’il possède de fortes propriétés anti-inflammatoires, antioxydantes, neuroprotectrices et cardioprotectrices. Bien que d’autres recherches soient nécessaires, une revue Antioxidants & Redox Signaling a révélé que la fisétine possède des mécanismes anticancéreux et pourrait contribuer à ralentir la progression du cancer de la prostate.

Vous favoriserez la santé des yeux.

Les caroténoïdes antioxydants et bioactifs que sont la lutéine et la zéaxanthine sont des composés végétaux qui présentent des qualités favorables à la santé des yeux. La lutéine et la zéaxanthine sont les seuls caroténoïdes qui s’accumulent dans l’œil et jouent un rôle majeur dans le système visuel, selon une étude publiée dans l’European Journal of Nutrition. Une consommation suffisante de ces nutriments est essentielle pour la santé des yeux et réduit le risque de dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA). Il n’y a pas d’apport recommandé actuellement pour ces nutriments, mais l’adulte américain moyen consomme environ 1 à 2 milligrammes de lutéine par jour. Les meilleures sources de ces nutriments sont les légumes verts à feuilles, mais les concombres en sont également une source. Un concombre (avec la peau !) contient 70 microgrammes de ces deux caroténoïdes, soit environ 7 % de votre apport quotidien.

Source

Laissez un commentaire