Actualités
International

Voici pourquoi L’UE engage une action en justice contre AstraZeneca

Voici pourquoi L’UE engage une action en justice contre AstraZeneca

Points clés

– L’UE et le géant pharmaceutique ont été en désaccord à plusieurs reprises cette année.

– L’entreprise anglo-suédoise a déclaré qu’elle ne pouvait pas livrer autant de vaccins que l’Union européenne le souhaitait.

– Cela a retardé le déploiement des vaccins Covid-19 dans les 27 pays de l’UE.

L’Union européenne a confirmé lundi qu’elle engageait une action en justice contre AstraZeneca en raison de lacunes dans les livraisons de son vaccin contre le coronavirus.

« Notre priorité est de veiller à ce que les livraisons du vaccin Covid-19 aient lieu pour protéger la santé de l’Union européenne », a déclaré lundi sur Twitter la commissaire européenne à la santé, Stella Kyriakides.

« C’est pourquoi la Commission européenne a décidé, conjointement avec tous les États membres, d’engager une procédure judiciaire contre AstraZeneca. »

« Chaque dose de vaccin compte. Chaque dose de vaccin sauve des vies », a-t-elle ajouté.

L’UE et le géant pharmaceutique ont été en désaccord à plusieurs reprises cette année. Le groupe pharmaceutique anglo-suédois a déclaré qu’il n’avait pas pu livrer autant de vaccins que l’Union européenne l’espérait, tant au premier qu’au deuxième trimestre. Cela a retardé le déploiement des vaccins Covid-19 dans les 27 pays de l’UE.

« Après une année sans précédent de découvertes scientifiques, de négociations très complexes et de défis de fabrication, notre société est sur le point de livrer près de 50 millions de doses aux pays européens d’ici la fin avril, conformément à nos prévisions », a déclaré AstraZeneca dans un communiqué lundi.

« AstraZeneca a pleinement respecté l’accord d’achat anticipé avec la Commission européenne et se défendra fermement devant les tribunaux. Nous pensons que tout litige est sans fondement et nous nous réjouissons de cette opportunité de résoudre ce différend dès que possible », a également déclaré la firme.

En mars, la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, avait exprimé sa déception à l’égard de la société, déclarant qu' »AstraZeneca a malheureusement sous-produit et sous-livré. Et cela a douloureusement, bien sûr, réduit la vitesse de la campagne de vaccination. »

À l’époque, M. von der Leyen avait déclaré que le bloc attendait 70 millions de doses de la société au deuxième trimestre, contre 180 millions initialement prévus. Le bloc attendait également 120 millions de doses pour les trois premiers mois de l’année, mais n’en a reçu qu’environ 30 millions.

En février, Pascal Soriot, PDG d’AstraZeneca, avait déclaré aux législateurs européens que les retards étaient dus à la faible production des usines européennes.

Source

Laissez un commentaire